Les micro-plastiques sont partout et nous menacent

24 novembre 2014 0 Par Daniel

« Jeter par terre, c’est jeter en mer », alertent les scientifiques de Tara Expéditions, de retour après 6 mois d’exploration. En Méditerranée, le plancton – base de la chaîne alimentaire – se fixe sur des dizaines de milliards de micro-plastiques. Ce plastique est le nôtre et on en trouve partout ! Il est pollué et vecteur de menaces pour la santé humaine : alimentation, maladies… Il faut le remplacer par des produits biodégradables et compostables.


250 MILLIARDS DE DÉCHETS PLASTIQUES !

Après avoir parcouru 15.000 km de mai à novembre 2014, la goélette d’exploration Tara est de retour ce week-end au port de Lorient avec ce premier constat terrible : « Les déchets plastiques sont partout en Méditerranée ! Du Nord au Sud, d’Est en Ouest, au large et près des côtes… Il y en a tout le temps », explique Romain Troublé, secrétaire général de Tara Expéditions, au journal de France 2 mis en ligne sur le site de Tara. Le reportage cite un volume de 250 milliards de micro-plastiques, donc certains sont invisibles à l’oeil nu !

Tara a prélevé 2300 échantillons de plastiques qui seront étudiés par les scientifiques dont les conclusions sont attendues en 2015. Mais on sent déjà une grande inquiétude sur deux points :

* La transmission de la pollution à l’homme via le plancton qui se fixe sur les particules plastique. Selon Marie Barbieux (laboratoire CNRS de Villefranche sur Mer), « il y a des polluants sur la surface des plastiques, et on ne sait pas quel peut être l’impact sur la santé humaine ». Nous en parlions dans notre sujet sur les inquiétudes des scientifiques de EXPÉDITION MED sur la pollution des moules de Méditerranée.

* La transmission de maladies. « Ces micro-plastiques peuvent être vecteurs de maladies pathogène, comme le choléra », explique Maria-Luiza Pédrotti, chercheure au CNRS et coordinatrice scientifique de la mission Tara.

 

10 produits d'entretien qui ne polluent pas

SORTIR DU PLASTIQUE

Réduire les déchets plastiques est donc indispensable. S’en passer est nécessaire. Ce qui passe par l’interdiction des sacs jetables et de la vaisselle en plastique, puis l’utilisation de substituts aux plastique comme la vaisselle biodégradable ou de produits d’entretien biodégradables et compostables. (notre récente opération promotionnelle « Je respecte la vie »).

vaisselle biodegradable en amidon vegetal un bureau sur la terregobelets cellulose biodegradables un bureau sur la terre