Cri d’alarme de l’ONU sur l’extinction des espèces !

Cri d’alarme de l’ONU sur l’extinction des espèces !

9 mai 2019 0 Par Daniel

« La nature décline globalement à un rythme sans précédent dans l’histoire humaine – et le taux d’extinction des espèces s’accélère, provoquant dès à présent des effets graves sur les populations humaines du monde entier », alerte le nouveau et historique rapport de la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES), dont le résumé a été approuvé lors de la 7ème session plénière de l’IPBES, qui s’est réunie la semaine dernière (du 29 Avril au 4 mai) à Paris.

Nous sommes en grave danger ! Un rapport alarmant de l’ONU de 1800 pages sur la biodiversité parle de 1 million d’espèces animales et végétales menacées d’extinction. On s’en doutait, les scientifiques du GIEC nous alertaient depuis très longtemps, les naturalistes l’observaient, on le savait… Les chiffres sont là désormais pour décrire notre réalité sur Terre, ce « dangereux déclin de la nature » dont l’homme est directement responsable. France Inter rappelle les principales causes et conséquences de cette perte de biodiversité « sans précédent et qui s’accélère » selon l’ONU : agriculture, pesticides et élevage intensifs, urbanisation, déforestation, surexploitation des ressources (chasse, pêche…), changement climatique, espèces invasives, disparition des zones humides et des prairies, pollution plastique… Que cette liste est interminable et terrible !

logo ZÉRO PHYTO 100% BIO !

 

« Il y a, en toile de fond la croissance démographique (11,4 milliards d’habitants attendus en 2100) et la hausse de la consommation, alors que les classes moyennes des pays émergents adoptent les modes de consommation des pays riches. Le tourisme et le transport aérien sont également pointés du doigt avec, pour le tourisme, un bond de son empreinte carbone de 40 % entre 2009 et 2013. », ajoute France Inter.

jus de fruits bio et équitable multifruits - Un bureau sur la terre

L’agriculture. On vous le répète depuis des années dans ce blog : les pesticides utilisés par l’agriculture intensive détruisent la vie. Développer l’agriculture bio et locale à un rythme puissant est devenu vital.

papier 100% recyclé evercopy+ - un bureau sur la terre

La forêt. La déforestation pour l’élevage animal – mais aussi l’huile de palme, le papier – est également directement issue de notre consommation de viande. Il faut donc écouter tous ceux qui nous invitent à moins consommer de viande pour des raisons diverses : permaculteurs, médecins, naturopathes, peuples des forêts, mouvements végétariens et vegan, protecteurs du bien être animal, économistes de la Sécurité Sociale, etc.

Tout est lié et le temps est compté… C’est maintenant qu’il faut changer radicalement notre mode de vie et de consommation, « dépasser nos intérêts particuliers » alerte l’ONU. Vendredi 24 mai, les jeunes du monde entier vont à nouveau manifester pour la planète. Suivons-les tous ! Et si on arrêtait de scier la branche sur laquelle nous vivons ?