Ademe : nous pouvons réduire nos déchets ménagers de manière considérable

Ademe : nous pouvons réduire nos déchets ménagers de manière considérable

27 avril 2019 0 Par Daniel

C’est quoi un déchet ? Un objet abandonné ! Il n’est pourtant pas toujours facile de se retrouver dans les différentes catégories de « déchets abandonnés » en France. L’Ademe vient de publier ses derniers chiffres-clés complétés par une édition sur les temps forts 2017-2018, et j’ai tenté d’y voir plus clair. Deux documents, c’est déjà un de trop ! Premier constat général : nous produisons globalement moins de déchets ! C’est plutôt une bonne nouvelle. Nous en produisons tout de même 324,5 millions de tonnes, dont 228 millions de tonnes de déchets du secteur de la construction – les gravats – soit 70% du total ! Ça fait beaucoup de camions sur les routes…Ou de wagons sur les rails (me précise ma mère, qui trouve avec raison que le rail pollue bien moins que la route). Il faut y ajouter 20% de déchets des autres activités économiques et collectivités.

papier 100% recyclé evercopy+ - un bureau sur la terre

 

Il reste donc 10% de déchets issus des ménages, soit environ 30 millions de tonnes. Sur ces 30 millions de tonnes, 55% sont collectées de manière séparées au domicile (notre poubelle individuelle jaune, verte ou bleue selon les villes de France…), dans la rue (bacs collectifs : verre, papiers-cartons, mélanges de tous les recyclables selon les villes de France…), dans les déchèteries et collectes séparées d’encombrants. Il reste donc moins de 14 millions de tonnes résiduelles destinées à l’incinération ou à l’enfouissement.

Réparer pour donner une seconde vie aux produits chez ENVIE

Stylos en carton recyclé

 

Précision de l’Ademe : « Les déchets ménagers (DM) sont l’ensemble des déchets générés par les ménages et collectés par le service public.Par rapport aux déchets ménagers et assimilés, ils sont calculés en excluant les déchets «assimilés», c’est-à-dire les déchets des entreprises collectés par le service public, ainsi que les déblais et gravats collectés en déchèterie. ». C’est plus clair pour vous ?

 

Tout ceci est un peu technique, mais les grandes familles de déchets sont là. L’Ademe estime que le potentiel de réduction des déchets ménagers est « considérable ». A commencer par la gestion domestique de nos biodéchets et leur compostage partagé. Utilisons donc nos bacs de compostages ! Dans l’attente des poubelles « brunes » destinées aux biodéchets qui seront obligatoires en 2025. La consigne du verre est une autre solution avancée par l’Ademe, tout comme acheter des produits sans emballage, etc.

acheter en vrac

Compostage collectif dans un jardin partagé à Autun