UN BUREAU SUR LA TERRE le constate, une tendance est de faire de petites économies sur les fournitures écologiques. Un calcul facile, mais dangereux, car ce qui est gagné d‘un côté se paie de l’autre en coûts climatiques, pollution par les déchets, faible durabilité du produit, délocalisations, destruction du vivant… Ne baissons pas les bras, ne faisons pas les autruches, et restons solidaires dans l’action pour un monde durable ! Exemple : le papier recyclé.

 

NOS ENFANTS NOUS ACCUSERONTNos enfants nous accuseront

On ne le dira jamais assez : la crise que nous traversons est aussi une crise écologique. Et que ferons nous quand les énergies fossiles seront épuisées ? Que ferons nous quand nous aurons détruit ou pollué terre, air, forêts, océans, fleuves, faune, flore ? Ce sera le chaos et probablement la fin de la démocratie, si nous ne faisons rien. Après moi, le déluge… Et nos enfants nous accuseront de leur avoir transmis un monde brutal, invivable et sans avenir !

Personne ne souhaite une telle issue, mais nos actes au quotidien ont des conséquences planétaires. C’est le fameux « effet papillon » décrit par le météorologue Edward Lorenz. Vivre avec moins d’énergies fossiles, c’est d’abord devenir plus sobre : moins gaspiller, mieux consommer. C’est aussi penser à l’avenir, en remplaçant les produits issus du pétrole par des produits offerts par la nature – qu’il faut protéger et entretenir, car elle nous nourrit – ou issus de la récupération et du recyclage.

 

 

IL FAUT ACHETER DU PAPIER RECYCLÉ !

END DEFORESTATION (Greenpeace)De notre côté, l’engagement de UN BUREAU SUR LA TERRE s’est traduit par la création d’activités commerciales pour proposer des écoproduits et des bioproduits dont les impacts sont plus faibles sur l’environnement.

Rien n’est 100% parfait, mais prenons l’exemple du papier et comparons :

  • Nous jetons 80% de nos papiers de bureau pour les destiner à l’incinération, c’est comme si nous brûlions un peu de forêt. C’est surtout un formidable gaspillage d’une matière première que nous allons importer d’Asie ou d’Amazonie sous forme de pâte à papier !
  • La fabrication du papier recyclé consomme en moyenne 3 à 5 fois moins d’eau et d’énergie.
  • La fabrication du papier recyclé crée de nombreux emplois locaux : collecte, tri, transport, fabrication, commercialisation…

L’intérêt du papier recyclé est donc multiple : économie de matière première, d’énergie et d’eau, création d’emplois… Mais pourquoi acheter du papier fabriqué sous forme de pâte à l’autre bout du monde, dans des conditions sociales et environnementales insupportables : destruction des forêts primaires et de ceux qui y habitent (populations, faune, flore), pas de respect du droit international du travail, pollutions, changements climatiques ?

Alors, quand nous achetons notre ramette de papier entre 2,29€ et 2,59€ (prix de gros), il faut savoir qu’il y a un complément de prix à payer par la société et les générations futures.

 

LE BEL EXEMPLE DU PAPIER CHATELLES CHEZ UN BUREAU SUR LA TERRE

J’aime ces papiers CHATELLES. Non seulement parce que je suis Vosgien d’origine, mais parce qu’ils possèdent des qualités qu’il faut encourager :

  • La récupération locale de vieux papiers, soit à moins de 50 kilomètres de la papeterie.
  • Il sont fabriqués en France, dans les Vosges.
  • La forêt vosgienne est gérée de manière responsable et fournit à la papeterie une matière première certifiée PEFC.
  • La papeterie est certifiée FSC et PEFC pour la partie environnementale, ISO 9001 pour son management de la qualité.

 

Il faut donc acheter ce papier chez UN BUREAU SUR LA TERRE qui est :

  • Soit très blanc avec CHATELLES NATURE : papier 55% recyclé et 45% PEFC.
  • Soit de moindre blancheur avec ÉCO2 : papier 100% recyclé.

 

papier écologique CHATELLES NATURERamette-ECO2-70g

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Daniel LACAILLE

 

 

Vous pouvez ajouter un commentaire, ou un rétrolien depuis votre propre site.

Ajouter un commentaire