« Manger, c’est bien. Jeter, ça craint ! »

31 octobre 2014 0 Par Daniel

Jeter, c’est gaspiller ! Nous jetons surtout nos légumes, nos fruits et le lait… Un gaspillage alimentaire qui coûte 159€ par personne, soit 7,7% de nos dépenses alimentaires, selon la dernière « Opération foyers témoins » menée par l’Ademe. Réduire ses déchets, c’est adopter « les bons gestes », précise l’organisme. La preuve : en 15  jours, les foyers « témoins » ont réduit de moitié leur gaspillage !


stop au gaspillage alimentaire

L’ÉQUIVALENT ANNUEL DE 20 KG PAR PERSONNE

Pas moins de 200 actions « anti-gaspi » alimentaires ont été menées le 16 octobre dernier, à l’initiative du ministère de l’Agriculture et son Pacte national contre le gaspillage alimentaire dont l’un des slogans est : « Manger, c’est bien. Jeter, ça craint ! ». Si ce dernier indique un volume gaspillé de 20 kg par an et par personne (dont 7 kg déjà emballés), le rapport « Opération foyers témoins » de l’Ademe cite un volume différent : 32 kg. Un calcul fait sur un échantillon de 20 foyers témoins suivis pour estimer les impacts du gaspillage alimentaire des ménages.

Quels sont les produits les plus gaspillés par ces « témoins » ? Essentiellement les légumes, qui représentent 31% du gaspillage alimentaire, 24% sont des liquides (lait, alcool) et 19% des fruits… Un coût de 159€ par personne et par an, dont 125€ en achats directs de produits et 34€ en coûts indirect : stockage, transport, préparation et déchets ! L’impact environnemental n’est pas négligeable : « Sur une année, ce gaspillage génère l’équivalent de 56.210 litres d’eau nécessaires à la production des aliments jetés », précise l’Ademe.

 

 

antigaspi alimentaireGASPILLAGE ET COÛTS RÉDUITS DE MOITIÉ !

Après 3 semaines d’observation, les experts de l’Ademe ont proposé aux foyers de suivre les bons gestes pour réduire leur gaspillage :

  • Achats : vigilance sur les promotions et les dates de péremption, adéquation avec les besoins réels.
  • Stockage : ranger le frigo selon dates de péremption, séparer les produits DLC et DLUO.
  • Préparation : adapter les quantités au nombre de convives, limiter les épluchures…
  • Restes des repas : congeler, donner, cuisiner…

Les résultats ne se sont pas faits attendre : en 15 jours, le gaspillage alimentaire a été réduit de 45% et son coût de 49% ! Les économies financières ont été réalisées surtout au niveau des achats, qui passent de 125€ à 60€, puis au niveau du stockage.

assiette canne a sucre rectangle biodégradable et compostable - Un bureau sur la Terreassiette carrée en palmier 24cm 100% biodégradable et compostable - Un bureau sur la Terrevaisselle canne à sucre 100% biodégradable et compostable - un bureau sur la terre

 

LES BONS CONSEILS DE L’ADEME POUR RÉDUIRE SES DÉCHETS

Avec l’Ademe, nous le répétons sans cesse sur Un blog sur la Terre : le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas. Pour éviter une taxation aux mauvais gestes de tri qui va probablement se généraliser, mieux vaut suivre les conseils de l’Ademe : se poser les bonnes questions avant d’acheter, donner au lieu de jeter, réutiliser… Et, bien sûr, éviter le gaspillage alimentaire !

Mieux acheter, c’est aussi choisir des produits solides, durables, non toxiques et, si possible, respectueux de l’environnement, compostables, biodégradables et issus du recyclage. Notamment la vaisselle biodégradable et compostable. C’est le combat mené par UN BUREAU SUR LA TERRE.

 

Daniel LACAILLE