Categorie : Actualités Environnement sur la Terre

Recycler coûte vraiment moins cher. Le saviez-vous ? Pour fabriquer du carton, il faut 2 fois plus de fibres vierges que de fibres recyclées. Quant au papier recyclé, il nécessite 4 fois moins d’eau et 2 fois moins d’énergie que le papier à pâte vierge.

Une récente étude menée par deux chercheurs a révélé que récupérer les métaux (cuivre, or, plomb, aluminium, fer…) des déchets électroniques coûtait moins cher que de les extraire des mines.

besace ordinateur REBORN pet recyclé - un bureau sur la terre

 

On fabrique de nombreux produits avec de la matière recyclée :

conferencier porte-tablette 100% canvas de coton recycléclasseurs en carton naturel

On ne cessera de le répéter : il faut réduire la production de plastique ! L’ONG Sauvons la forêt a lancé une pétition pour inciter l’Union Européenne à mettre en place une politique “zéro déchets plastiques” et d’évitement des productions en plastique.

“Les particules plastiques polluent même l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons et les aliments que nous mangeons. C’est la conclusion à laquelle est parvenue la Commission européenne, qui veut remédier à ces problèmes en adoptant une stratégie présentée le 16 janvier 2018″, explique Sauvons la forêt.

L’ONG rappelle que l’humanité produit chaque année 322 millions de tonnes de plastiques. En Europe, seulement 30% sont recyclés. “Si l’UE exige que tous les emballages plastiques soient réutilisables ou recyclables d’ici 2030, le taux de recyclage des emballages plastiques fixé d’ici à 2030 n’est que de 55 %”, s’insurge Sauvons la forêt.

 

 

Stylos en carton recyclé

On peut remplacer le plastique par des matières recyclables comme le carton ou le bois.

 

 

Des matières biodégradables.

 

 

On peut aussi recycler les déchets plastiques :

stylo bouteille plastique recyclé

C’est en 2020 que 70% des déchets du bâtiment devront être valorisés, selon la loi sur la Transition écologique. Pour préparer les acteurs économiques, le gouvernement a commandé un rapport à Jacques VERNIER qui vient d’être publié. Le rapport propose en N°4 la création d’une filière REP (Responsabilité Élargie des Producteurs) pour les déchets du bâtiment. Les émetteurs de déchets du bâtiment seront donc dans l’obligation de se voir appliquer le principe “pollueur – payeur”.

Ce qui ne plaît pas du tout aux fabricants, dont la FNBM : “La Fédération du Négoce de Bois et des Matériaux de construction (FNBM) mettra tout en œuvre pour que les pouvoirs publics et les acteurs de la Feuille de route Economie circulaire ne fasse pas peser, sur les seuls distributeurs, les conséquences d’une telle mesure qui dans l’immédiat doit être considérée comme une piste de réflexion”.

On se pose moins de question chez UN BUREAU SUR LA TERRE. On y trouve de nombreux produits éco-conçus en bois ou en carton :

Stylos en carton recyclé

Saviez-vous que le recyclage permet d’économiser 700 millions de tonnes de CO2 dans le monde, soit l’équivalent des émissions annuelles du transport aérien ? Le 18 mars a eu lieu la Journée mondiale du recyclage. L’occasion pour la Fédération des entreprises du recyclage (FEDEREC) de partager ses messages et ses préoccupations. La préoccupation principale des entreprises de recyclage est la décision de la Chine de réduire ses importations de certaines matières recyclées. L’industrie française ne semble pas prête à absorber et traiter ces ressources.

Papier 100% recyclé-Evercopy-premium-A4

Mais le message principal est de considérer les matières à recycler comme des ressources et non des déchets. Et que nous devons intégrer la recyclabilité des produits dans leur conception. C’est ce qu’on appelle l’écoconception.

Et si ce soir je ne consommais pas de viande ? Cette question doit nous interpeler, posée par Sébastien Snoeck, chargé de mission forêts chez Greenpeace, dans son billet du 8 mars dernier.

Sébastien Snoeck nous interpelle sur notre surconsommation et ses effets : “Parce que notre (sur)consommation de viande nuit à l’environnement avec à la clé, réchauffement climatique, pollution des eaux, déforestation…Mais ce n’est pas tout, elle est aussi néfaste pour notre santé et celle de nos enfants : risques d’obésité, de maladies cardiovasculaires ou encore, de certains cancers.”.

Cette campagne internationale vise à réduire la consommation de viande de 50% au niveau mondial d’ici à 2050. Elle s’ajoute à la campagne MOINS MAIS MIEUX de viandes et de produits laitiers dans les cantines scolaires.

“Et si l’envie de manger un bout de viande vous démange, optez pour de la viande bio et locale”, nous conseille Sébastien Snoeck.