Categorie : Actualités Environnement sur la Terre

Quels sont les comportements alimentaires des Français ? C’est ce qu’a étudié l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) qui vient de publier son très intéressant rapport INCA3.

Les aspects négatifs :

  • Une consommation accrue en aliments transformés.
  • Augmentation de la consommation de denrées animales crues.
  • De plus en plus de consommateurs de compléments alimentaires.

alimentation bio

Les aspects positifs :

  • Encore un effort pour le sel et les fibres. Les teneurs en sel des aliments diminuent, mais les apports en fibres doivent progresser.
  • Des pratiques courantes d’approvisionnement local.

 

Mais ce qui inquiète l’ANSES est le statut pondéral des Français : “Le pourcentage d’individus présentant un comportement sédentaire est alarmant puisque un quart des enfants de 3 à 10 ans, la moitié des adolescents de 11 à 14 ans, deux tiers des adolescents de 15 à 17 ans et plus de 80% des adultes de 18 à 79 ans sont concernés. Le temps moyen passé quotidiennement devant un écran pour les loisirs a augmenté d’environ 20 minutes chez les enfants et de 1h20 chez les adultes entre les études INCA2 et INCA3″.

 

états généraux de l'alimentationLe Premier Ministre et son ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation ont lancé hier, jeudi 20 juillet, les États généraux de l’alimentation. Les citoyens sont incités à participer en apportant leurs contributions sur de nombreux thèmes :

Comment rémunérer plus équitablement les producteurs ? Comment mieux intégrer la réalité des coûts de production ? Comment accompagner la transformation de notre agriculture ?

Comment mieux informer les consommateurs ? Comment renforcer la sécurité sanitaire de l’alimentation ? Comment favoriser l’accès du plus grand nombre à une alimentation suffisante et saine ? Comment soutenir des modes de consommation plus responsables ? Comment valoriser le modèle alimentaire français ? Comment accompagner la stratégie d’internationalisation de nos entreprises dans le respect des enjeux environnementaux et sociétaux ? Comment renforcer la politique française de coopération et d’aide au développement en matière d’alimentation ?

Les objectifs annoncés de cet “exercice inédit de démocratie participative” sont de favoriser une répartition plus équitable de la valeur, permettre aux agriculteurs de vivre dignement de leur travail, transformer les modèles de production plus proches des attentes des consommateurs et favoriser une alimentation saine et durable.
 café bio issu du commerce équitable UN BUREAU SUR LA TERRE

Qu’est-ce que l’économie circulaire ? C’est remplacer le modèle “ressources naturelles considérées comme abondantes – production – consommation – déchets” par un modèle plus vertueux visant à une société “zéro déchets, zéro gaspillage” où la réduction des déchets, la réutilisation des objets et le recyclage sont au coeur de l’activité économique.

Certes, le débat reste vif entre les partisans d’une économie circulaire productiviste : générer des déchets ne pose pas un problème, du moment qu’ils trouvent leur exutoire dans les activités de recyclage, comme l’INSTITUT DE L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE; et les partisans d’une économie fondée sur la réduction des déchets, comme l’association ZERO WASTE FRANCE.

 

L’essentiel est d’aller de l’avant ! C’est ce que vient de faire la ville de Paris en lançant sa 1ère feuille de route du PLAN ÉCONOMIE CIRCULAIRE DE PARIS. On y trouve 15 mesures pour la période 2017 – 2020, notamment :

  • L’action 4 : réduire les emballages jetables.
  • L’action 7 : développer les recycleries.
  • L’action 13 : achats durables.
  • L’action 15 : promouvoir la consommation circulaire.

Ces deux dernières concernent en premier lieu les militants engagés dans le commerce des éco-produits. Il faut le dire : depuis plus de 10 ans, UN BUREAU SUR LA TERRE est une éco-entreprise qui a pris le risque de promouvoir les produits recyclés. Et il ne s’agit pas d’un long fleuve tranquille pour ceux qui la pilotent ! Et si on passait tous aux actes ?

Seulement 20% des papiers de bureau sont recyclés… Pourtant, produire du papier recyclé, c’est consommer 4 fois moins d’eau et 2 fois moins d’énergie.

papier 100% recyclé evercopy+ - un bureau sur la terre

Une initiative, telle celle de l’entreprise adaptée Le Petit plus , permet aux 30.000 entreprises de plus de 100 employés – la moitié sont situées en Ile de de France – de bénéficier d’un bilan financier positif quand elles trient leurs papiers et cartons.  Tout bonus pour les entreprises, l’économie et la planète ! Vidéo !

Pour fabriquer du carton, il faut 2 fois plus de fibres vierges que de fibres recyclées !

Ce seul chiffre permet de mesurer la performance économique et écologique de l’économie circulaire. C’est l’un des résultats de l’étude que vient de publier la FEDEREC (Fédération des entreprises du recyclage) en partenariat avec l’Ademe.

Selon cette étude, en 2014, les filières françaises du recyclage ont permis d’éviter “environ 22,5 Mt de CO2-eq soit l’équivalent de 9,6 millions de véhicules en moins sur les routes sur l’année, ce qui correspond à 20% du parc automobile français en 2014.”

on recycle !

Autre performance de l’économie circulaire  : l’économie d’énergie. L’étude de la FEDEREC annonce une économie d’environ 124 TWh d’énergie primaire, “ce qui équivaut à 18 réacteurs nucléaires en France ou encore à 80% de la consommation électrique de l’ensemble des foyers français ! .”

La seule filière de recyclage des “ferrailles” a recyclé l’équivalent de 1200 Tour Eiffel ! Faut-il encore vous convaincre d’acheter des produits recyclés ?.