Prêter, louer, donner, échanger des objets et des services… Avec l’aide d’internet, la consommation collaborative est en plein boom. Une manière intelligente de lutter contre le gaspillage et d’accéder à la consommation. La convivialité en prime !

 

600 MILLIONS D’INVENDUS DÉTRUITS PAR LES ENTREPRISESConsommation collaborative

Vêtements, jouets, produits culturels… Pas moins de 600 millions d’euros de produits non alimentaires invendus sont détruits chaque année par les entreprises ! C’est le chiffre colossal que vient de révéler une étude de l’Agence du don en nature, en collaboration avec l’Ademe. « L’enjeu est autant social qu’environnemental puisque la destruction des invendus génère 5 à 20 fois plus d’émissions de gaz à effet de serre que la réutilisation », commente l’Ademe.

Face à un tel gaspillage, et avec la vie chère qui grève les budgets, on ne peut que réagir par une autre façon de consommer. Pour accéder à des biens et services devenus inaccessibles, les consom’acteurs s’organisent en réseaux de partage avec l’aide de la fée internet. C’est ce qu’on appelle la consommation collaborative. Près d’un français sur deux en serait déjà adepte, selon un sondage TNS – Sofrès / La Poste.

 

Partager sa machine à laverDES DIZAINES DE BONS PLANS !

Qui ne connaît pas On Va Sortir, Le bon coin, le réseau des Amap ou les SEL (Systèmes d’Échange Local) ? Mais ils en existent des dizaines d’autres plus ou moins célèbres. Combien sont-ils ces sites qui proposent de consommer autrement ? Les Moutons Enragés en ont déjà recensé une centaine.

Revente d’objets, achat en direct auprès du producteur, achats d’occasion, covoiturage, troc, location publique (vélib’, auto-partage…) ou à d’autres personnes (machine à laver, outillage…), échange d’appartement ou de maison, colocation, loisirs partagés…

Tout est bon pour réaliser une bonne affaire, économiser, partager, gagner du temps et, cerise sur le gâteau, faire des rencontres.

 

Que des bons plans ! A consommer avec immodération !

 

Daniel LACAILLE

 

Vous pouvez ajouter un commentaire, ou un rétrolien depuis votre propre site.

Ajouter un commentaire