Association EIchangeDes collectivités territoriales françaises viennent de lancer l’Association EIchange à l’occasion des 1ères Rencontres francophones de l’écologie industrielle et territoriale qui se sont tenues à Troyes, les 17 et 18 octobre 2012.

Sa vocation EIchange est fédérer en réseau les acteurs de l’écologie industrielle et territoriale, et de promouvoir cette deernière.

 

L’Ecologie Industrielle et Territoriale est un modèle économique reposant sur le principe de l’économie circulaire en ecosystème “fermé”.

Les déchets des uns sont les ressources des autres, on économise sur la  consommation de ressources  naturelles, on limite les rejets. L’intérêt est de conjuguer économie et protection de l’environnement, notamment pour réduire les émissions de CO2.

 

Le port de kalunborgLe concept n’est pas nouveau, il date même des années 60 avec l’exemple du port de Kalunborg où 5 entités ont décidé de  produire en symbiose :  une raffinerie (Statoil), une centrale électrique (Asnaes), le site principal de Novo Nordisk (biotechnologie), une usine de panneaux en plâtre (Gyproc), et enfin la municipalité elle-même. Par exemple, la Municipalité distribue à tous les foyers de Kalundborg une partie de la chaleur perdue de la centrale électrique (sous forme de vapeur).

 

La France championne de l’Ecologie Industrielle et Territoriale

Selon Erwan Autret, Animateur de réseau de recherche à l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), “La France se situe dans le peloton de tête, avec la Suisse, le Danemark, les Pays-Bas, le Canada, la Chine ou encore la Grande-Bretagne.”

Effectivement, une quarantaine de projets se montent au 4 coins du territoire.

 

Fonctionnement de l’association Eichange

L’association constitue actuellement des commissions thématiques, placées sous l’autorité directe de son Conseil d’administration, et chargées de missions spécifiques telles que d’affiner la définition de l’écologie industrielle et territoriale, organiser des manifestations, construire et animer le site internet de l’association, etc.

Les commissions seront constituées de membres de l’association et/ou de personnel salarié ou mis à disposition de l’association, ainsi que des membres et experts d’autres organismes, n’ayant pas nécessairement vocation à devenir membres de l’association.

 

Qui peut faire partie de cette association ?

EIchange a vocation à fédérer les acteurs de l’écologie industrielle et territoriale. Aussi, est le bienvenu tout contributeur, à l’échelle de son organisation et de son territoire d’intervention et/ou d’implantation, au développement et à la mise en œuvre.

 

 

Vous pouvez ajouter un commentaire, ou un rétrolien depuis votre propre site.

Ajouter un commentaire