Une meilleure politique européenne de gestion des déchets créerait 750.000 emplois d’ici à 2025, selon un rapport du Bureau Européen de l’Environnement. L’émission de plus de 400 millions de tonnes de CO2 serait ainsi évitée avant 2030, tout en économisant 57.000 km2 de terres cultivables. De « nombreux leviers d’action existent », rappelle le Cniid. Chiche !

 

CRÉER DE L’EMPLOI POUR 1 JEUNE AU CHÔMAGE SUR 6 !enfants qui recyclent

C’est le Cniid qui cite Piotr Barczak, chargé de la politique des déchets au Bureau Européen de l’Environnement (BEE) : « Si l’UE est ambitieuse, cela permettrait de créer un emploi pour un jeune actuellement au chômage sur six ». Pas moins de 750.000 emplois pourraient être créés en Europe dans les 10 années à venir !

 

C’est l’une des conclusions d’un rapport du BEE sur les gains à attendre d’une politique ambitieuse en matière de réduction, réutilisation et recyclage des déchets (RRR). Pour l’UE, il s’agit en particulier d’insister sur 3 axes d’actions, afin d’éviter la mise en décharge et l’incinération :

  • Réduction du gaspillage alimentaire.
  • Réutilisation des textiles, meubles et autres objets.
  • Recyclage.

Réduire Réutiliser Recycler

C’EST COMME SI ON RETIRAIT 4 VOITURES SUR 10 DES ROUTES D’EUROPE

Les chiffres du BEE sont édifiants et démontrent à quel point nos sociétés gaspillent et polluent. Ainsi, la politique des 3R éviterait l’émission de 400 millions de tonnes équivalent de CO2 (mtCO2eq) d’ici à 2030. « Ceci équivaut à retirer 4 voitures du 10 des routes d’Europe », précise le Cniid qui s’appuie sur les méthodes d’estimation de l’ACEA. C’est absolument énorme !

C’est surtout une meilleure politique de recyclage qui aurait des effets bénéfiques sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre : 303 mtCO2eq. Suivie par la réduction du gaspillage alimentaire (85 mtCO2eq) et le réemploi (31 mtCO2eq).

 

TERRES CULTIVÉES : ÉCONOMISER PLUS QUE LA SURFACE DE LA CROATIE

Si une politique forte de réduction du gaspillage alimentaire était engagée, cela « permettrait d’éviter d’utiliser 57 000 km2 de terres cultivées d’ici à 2030, une superficie supérieure à celle de la Croatie », rappelle le Cniid ! L’association fait une liste des « nombreux leviers d’action » possibles pour atteindre les objectif du BEE :

  • Taxe incitative pour les biens recyclés ou réutilisés.
  • Taxe sur les produits mis en décharge.
  • Tarification incitative pour les ménages.
  • Renforcement de la responsabilité du producteur – émetteur de déchets.
  • Adoption en France d’un plan déchets « combinant tous les leviers du scénario ambitieux présenté par le BEE ».

 

NOS PRODUITS SUR LA TERRE

UN BUREAU SUR LA TERRE met en avant cette politique des 3R en favorisant la commercialisation des produits biodégradables et des éco-produits, notamment :

fournitures de bureau recycléesac poubelle biodégradable et compostable - Un bureau sur la Terre

 

 

 

Daniel LACAILLE

 

 

Vous pouvez ajouter un commentaire, ou un rétrolien depuis votre propre site.

Ajouter un commentaire