L’écolabel européen désormais applicable aux papiers imprimés

6 septembre 2012 0 Par Daniel

 

Ecolabel européen

Le 21 août 2012, la Cour Européenne a pris la décision d’appliquer les critères de son label environnemental (reconnaissable à sa fleur auréolée d’étoiles) aux papiers imprimés. Jusqu’ici, en effet, seuls les papiers vierges pouvaient bénéficier de cette certification.

 

Une décision cohérente…

Le label s’applique au papier ainsi qu’au procédé d’impression. Nous saluons cette décision car dans l’attribution du label, la question de la recyclabilité du produit est prise en compte. Or le procédé d’impression ainsi que le choix des encres et autres produits modifient considérablement les possibilités de recyclage et, au final, les répercussions sur la santé.

L’accent est en effet mis sur la dangerosité des substances, comme l’explique le document officiel : « Les critères visent notamment à promouvoir l’efficacité environnementale du recyclage et du désencrage pour les produits en papier imprimé, la réduction des émissions de COV, ainsi que la réduction ou la prévention des risques pour l’environnement et la santé humaine liés à l’utilisation de substances dangereuses ».

 

…avec cependant quelques contradictions

Cependant, on peut déplorer par exemple que le label ne prenne pas en compte les transports des matières premières, des consommables et des produits une fois finis. Comme nous le répétons souvent, ce label est un premier pas vers l’écologie mais il faut savoir qu’il comporte souvent des lacunes. Ne pas tenir compte du transport et ses émissions de CO2 nous paraît vraiment dommageable sur le plan environnemental et de la santé des citoyens…

 

De même, si livres, journaux, catalogues, fascicules, etc. pourront désormais être labellisés ecolabel européens, les prospectus, de ce fait, qui respecteront ce cahier des charges pourront se dire écologiques.

On peut alors s’interroger sur la pertinence d’un tel label…