Du 9 au 15 mai ont lieu les Journées de l’Energie Solaire. Cette manifestation est organisée par Enerplan, l’association des professionnels de l’Energie solaire et se résume en grande partie à des journées portes ouvertes chez des acteurs de la filière solaire.

Cela nous a donné envie d’en savoir un peu plus sur l’énergie solaire et les panneaux photovoltaïques. Sont-ils vraiment écologiques ?

 

Le solaire, une énergie renouvelable qui comporte des avantages…

  • L’énergie solaire est inépuisable et non polluante
  • L’énergie est propre et ne dégage pas de gaz à effet de serre
  • L’énergie solaire thermique permet d’assurer une partie des besoins en eau chaude sanitaire et en chauffage. L’installation des panneaux solaires thermiques permet de réaliser des économies conséquentes
  • Les frais de maintenance et de fonctionnement d’une installation thermique sont relativement faibles
  • Il s’agit d’une source d’énergie électrique totalement silencieuse ce qui n’est pas le cas, par exemple des installations éoliennes.
  • Le rendement énergétique est positif : il faut en moyenne entre 3 et 4 ans pour que le panneau produise l’énergie nécessaire à sa fabrication et un panneau solaire produit en moyenne entre 9 à 14 fois l’énergie qu’il a consommé pour sa fabrication.

 

Mais aussi des inconvénients

  • Le coût d’investissement d’une installation solaire thermique est relativement élevé
  • L’énergie solaire est une énergie intermittente. Il faut donc un système de chauffage d’appoint.
  • La production d’énergie solaire n’est possible que lorsqu’il y a du soleil
  • Il faut pouvoir stocker la chaleur dans des ballons ou des dalles chauffantes
  • Un cycle de vie en question : la durée de vie d’une installation photovoltaïque n’est pas éternelle mais de l’ordre de 20 à 30 ans. Le rendement des cellules photovoltaïques diminue avec le temps qui passe. On parle en général pour les panneaux photovoltaïques, d’une perte de rendement de 1 % par an. De plus, les panneaux solaires contiennent des déchets toxiques : cuivre, chrome, silicium, cadmium et tellure.
  • Les rendements des panneaux photovoltaïques sont encore faibles et de l’ordre de 20 % (pour les meilleurs). L’énergie photovoltaïque convient donc mieux pour des projets à faible besoins, comme une maison unifamiliale, par exemple.

 

Le recyclage des panneaux solaires en question

Selon l’ADEME, la durée de vie des panneaux photovoltaïques est de 20 ans en moyenne et les premiers panneaux mis en service dans les années 90 posent aujourd’hui la question du recyclage. L’association PV Cycle estime que le nombre de panneaux solaires usagés augmentera en Europe dans les années à venir : en 2010, le recyclage représentait 500 tonnes, il est estimé à 2 000 tonnes par an en 2020.

 

Pour l’instant, les fabricants de panneaux solaires, bien que faisant partie de la filière des DEEE (Déchets d’Equipements électriques et électroniques ),  ne sont pas soumis à l’obligation de recyclage car l’Europe voulait développer la filière solaire. Ce qui devrait changer au cours du second trimestre 2012. En effet, une loi devrait être votée, mettant fin à l’exception réglementaire de la filière.

 

Des industriels proactifs

Il est à noter  que les fabricants, œuvrant dans le domaine du développement durable, ont souvent pris les devants et organisé, du moins pour les quelques leaders du marché, leur propre filière de recyclage.

Plusieurs pistes sont envisageables : la réutilisation des panneaux pour construire de nouveaux panneaux solaires et la réutilisation des matériaux dans la fabrication d’écrans plats.

 

Pour en savoir plus sur  le recyclage des panneaux solaires :

 

découvrez nos sites de fournitures écologiques : unbureausurlaterre.com et lestroisr.com

 

Vous pouvez ajouter un commentaire, ou un rétrolien depuis votre propre site.

Ajouter un commentaire